Le bioéthanol E85 se développe en France

pompe-bioethanol-voiture

La situation paradoxale du bioéthanol E85 en France

Le fonctionnement d’une voiture nécessite de l’essence que l’on se procure à la station. Cependant, nous avançons progressivement vers l’électrique qui apparaît comme une grande révolution dans le domaine de l’automobile. La question de l’énergie est importante pour l’avenir de notre planète, le bioéthanol E85 tente ainsi de se faire une place en France. Cette énergie devient de plus en plus populaire en France grâce à son coût peu élevé à la pompe. Les concessionnaires automobiles restent tout de même réticents à l’idée d’installer des boitiers de conversion sur les véhicules de leurs clients car ils estiment, pour majorité, que le système de conversion n’est pas suffisamment fiable car pas assez de recul.

Un réseau bioéthanol E85 qui se développe

Le bioéthanol E85 est un carburant qui est arrivé sur le marché il y a quelques années, depuis un certain temps il continue son extension jusqu’à être présent au sein de plusieurs milliers stations-services en France. En effet il connaît un volume de croissance de 85% en 2019, ce qui est d’ailleurs une drôle de coïncidence puisqu’il est baptisé E85. Du fait de sa faible taxation, il est offert à la pompe à un prix très moindre et c’est principalement à cela qu’il doit sa réussite auprès d’un public encore en pleine réflexion sur cet investissement malgré tout important pour un foyer. Grâce à l’établissement d’un réseau de distributeur grandissant, le bioéthanol E85 s’étend considérablement jusqu’à être déjà disponible au sein d’environ 1740 stations-services en 2019. Depuis septembre dernier, le réseau bioéthanol E85 s’agrandit à raison de deux ouvertures par jours, les disparités demeurent cependant sur le territoire et ce carburant connait une situation paradoxale en France. Le gouvernement observe cependant de près les implantations de pompe dans tout le pays, en 2019 un projet de loi prévoyait de rendre obligatoire ce type de pompe dans chaque station-service de France.

Un seul modèle dispose d’un réservoir Bioéthanol E85

Il n’y a que la Ford-Kuga, modèle vieillissant qui reçoit ce carburant directement à l’intérieur de son réservoir. Un “SUV” qui profite de cette exclusivité qui lui fait vivre une sorte de seconde jeunesse et une fin de carrière à laquelle on ne s’attendait certainement pas. Par rapport à celui de 2018, le nombre d’exemplaires vendu en 2019 est de 9448 et diminue de façon modérée sachant que sa version bioéthanol E85 représente 6356 exemplaires. On peut donc dire que ce modèle ne doit plus que sa réussite à cette particularité qui le rend unique dans le milieu de l’automobile.

 

ford kuga bioethanol

Le bioéthanol est plus populaire que le GPL

Au moment où les véhicules Dacia Sandero équipés de moteurs GPL ne voit que 749 acheteurs ainsi que la Duster 427 à peine en 2019. Le GLP est de plus en plus rare en circulation. Toutefois, la chute de la vente des deux modèles roumains précédemment cités est due à l’interruption de la commercialisation de ces derniers au cours de l’année 2019. Un alibi que pourrait adopter la Ford Kuga qui a réussi à se faire sur le marché en à peine 6 mois. Cependant, Ford France annonce la venue de deux nouveaux modèles alimentés du carburant bioéthanol E85 qui se rapprochent plus de la Focus et de la Fiesta 1.0 Ecoboost en termes de comparaison.

Des constructeurs frileux au bioéthanol E85

En ce qui concerne les autres marques de voiture, aucune initiative n’a encore été prise et les choses n’annoncent pas un changement de la situation à court terme. En effet, malgré le fait qu’ils aient proposés auparavant des véhicules compatibles à l’E85, Volkswagen et Volvo sont devenus retissant dans leur stratégie face à ce type de motorisation. Au même moment des constructeurs italiens ou espagnols tel que Seat se focalisent sur le gaz naturel, plus privilégié dans leurs pays. Malgré le fait qu’il ait d’une certaine façon siégée aux États-Unis ou encore au Brésil, le bioéthanol E85 a du mal à connaître ce même succès en Europe où il n’y que la France qui lui tend véritablement les bras. C’est en effet une politique avant tout gouvernementale qui pourra permettre l’essor de ce nouveau carburant.

L’alternative des kits de conversion bioéthanol E85

Le marché français reste l’un des plus vieux du continent mais n’est pas encore assez large pour convaincre les constructeurs d’investir dans un domaine spécifique. Or le moteur du bioéthanol E85 profite de certains avantages et pas des moindre. Actuellement sa seule arme demeure son prix attractif qui pourrait finir par le rendre plus intéressant qu’un carburant comme le diesel ou le sans plomb par exemple. Sinon vous ne vous contenterez que de la kuga et des Ford bientôt disponibles sur le marché francais. A défaut de cela, vous pouvez installer un kit de conversion dans le but de rendre votre voiture actuelle compatible d’ailleurs, speedy propose prochainement l’installation de ce type de boitier de conversion. Mais toutefois, ce procédé présente des risques qui sont désormais garantis par les constructeurs et/ou assureurs. Faites les vérifications nécessaires avant de procéder à la mise en place du boitier bioéthanol E85 sur votre véhicule afin de ne pas faire d’erreurs qui seraient préjudiciables pour la suite de la vie de votre voiture.